MAISON MÈRE concept-store, le savon solidaire et généreux

février 8, 2020

PORTRAIT

Caroline

Depuis 2016, Maison Mère propose des savons respectueux de la Planète. Aujourd’hui, elle va encore plus loin dans son engagement en lançant un savon solidaire. Zoom sur ces savons aussi design que généreux :

Maison Mère savon solidaire

Elle nous enveloppe, maternelle, telle un cocon de douceur. Le matin, on la quitte, parfois à regrets, tandis que le soir l’impatience nous guette à l’idée de la retrouver.

Et, si on en prend soin au quotidien, elle nous le rend au centuple en nous offrant des moments de plaisir inégalés : la tendresse d’une mousse au chocolat, le réconfort d’une bougie allumée, le bien-être au contact de l’eau ruisselant sur notre peau… Elle nous laisse faire fi de la bienséance, libres de rire à gorge déployée, pleurer à chaudes larmes, chanter à tue-tête et parfois, quand la coupe est pleine, exploser de colère.

Avec elle, ni jugement, ni faux-semblants : notre maison, mère de notre quotidien ordinaire, garde en elle tous nos secrets derrière des apparences parfois figées… Et s’il est un moment où elle se fait véritablement généreuse, c’est celui de la toilette, si tant est que l’on choisisse avec soin notre savon.

Design élégant, éco conception et souci du détail, les savons Maison Mère, confectionnés par Caroline, adoucissent notre quotidien par leur générosité. Le dernier né de ses doux projets ? Un savon solidaire, destiné à soutenir la Surfrider Foundation :

Maison Mère, savons dédiés à adoucir notre quotidien

La cuisine et la salle de bains, propices à prendre soin de soi, sont pour moi les pièces maîtresses d’une maison. Dans la première, on confectionne de bons petits plats, avec des aliments sains et goûtus, pour sa famille ; tandis que la seconde permet non seulement de se laver, mais aussi de se détendre.

Au quotidien, j’essaye de réduire au maximum mon impact sur la planète. La fabrication de savons artisanaux, sans packaging, a donc été mon premier pas pour tenter de parvenir à une salle de bains zéro déchet. C’est tellement joli, une baignoire sans plastique, simplement entourée de quelques savons sains et colorés !

Bien choisi, un savon permet de combler les besoins de notre peau… Et, grâce à sa senteur, de réveiller des souvenirs enfouis ! Ce n’est pas simple concernant Maison Mère puisque je souhaite mes savons les plus naturels et respectueux de l’environnement possible. Cela implique de limiter le recours aux huiles essentielles (et donc de restreindre les possibilités de senteurs).

Un savon pour combler les besoins de notre peau,

Maison Mère savons

Pourtant, rien ne me fait plus plaisir que le fait de rendre heureuses mes proches grâce à mes savons. Cela passe dans un premier temps par le procédé de fabrication en lui-même. Ainsi, j’ai opté pour la saponification à froid, processus de fabrication des savons le plus respectueux des matières premières. En effet, n’étant pas chauffées, ces dernières conservent leurs propriétés bienfaisantes pour la peau. Cela fait des savons saponifiés à froid de véritables soins (y compris pour les peaux sensibles ou atopiques).

Et, contrairement à leurs équivalents industriels, ces savons peuvent se vanter d’une composition irréprochable. En effet, ils sont constitués d’huile ou de beurre à laquelle / auquel on ajoute de la soude. La réaction entre ces deux matières premières forme la glycérine, dont le surplus n’est pas ôté, ce qui permet de préserver les propriétés particulièrement hydratantes du savon.

Chaque beurre, huile essentielle… Est sélectionné selon ses propres vertus pour notre peau. Bien choisi, je pense qu’ un savon protège et soigne autant que ce que l’on mange ! Ce choix méticuleux de chaque ingrédient, pour faire du bien, me tient à cœur pour chacun des savons que je confectionne. Ainsi, j’ai initialement créé le savon à l’aloe vera pour une amie souffrant d’eczéma aux mains…

Un savon pour raviver les souvenirs…

A côté de ce souhait de proposer des savons adaptés à chaque peau, je suis portée par l’envie de réveiller des souvenirs pour certains enfouis, comme avec le savon à l’argile de rhassoul. En première intention, c’était un cadeau de Saint Valentin destiné à mon conjoint. Je souhaitais un savon qui lui rappelle les vagues et la mer que nous aimons tant, aussi j’y ai dessiné deux petites lignes bleues à l’intérieur…

Chacun des savons que je crée possède ainsi sa propre histoire, intimement liée à celle de la personne pour laquelle je l’ai conçu en premier lieu. Avec toujours cette idée de la toucher en mettant toute mon énergie à créer le savon parfait pour elle.

Ainsi, j’ai goûté pour la première fois aux bienfaits de l’huile d’argan grâce à mon cousin. Il m’avait en effet rapporté une bouteille de cette huile précieuse produite par un petit producteur marocain. Avec cette huile, je lui ai confectionné un savon pour le remercier en retour…

De même, le savon marbré noir et blanc est un hommage à mon ami Baykul Baris Yilmaz. J’avais travaillé avec ce talentueux Artisan Marbreur Papier sur un projet de livre auto-édité sur l’Ebru (technique de marbrage traditionnelle turque).

Quant au savon violet, comportant de la lavande séchée en exfoliant, il est né suite au désir de ma belle- mère d’une toilette aux douces senteurs de lavande et romarin !

… Et un savon solidaire !

Comme beaucoup d’entre nous, je pense, j’ai un lien particulier avec la mer. C’est un paysage qui a bercé mon enfance : du plus loin que je me souvienne, j’ai fait du bateau avec mon père en Méditerranée. Mon mari a quant à lui commencé à pratiquer le kitesurf dès l’apparition de ce sport puis je m’y suis mise aussi petit à petit.

Par la suite, nous avons découvert ensemble le surf lors de séjours à Lacanau. Pour nous, c’est une évidence : nous passons toutes nos vacances à proximité de l’océan, où le vent est présent, pour pouvoir nous adonner à cette passion.

Quand on pratique ces activités, notre corps, notre matériel et des conditions météorologiques adéquates suffisent à nous rendre heureux, on n’a pas besoin de plus ! Il nous importe de préserver notre environnement en le laissant tel qu’on l’a trouvé : propre et sain. De fait, nous connaissons tous la Surfrider Foundation, association loi 1901 vouée à protéger et valoriser les lacs, rivières, océans et plus globalement le littoral.

Maison Mère savon solidaire

Les causes défendues par la Surfrider Foundation me sont chères. C’est pourquoi je souhaite à mon tour agir à mon échelle en proposant un savon solidaire : le « savon du surfer », confectionné avec de l’eau de l’Océan Atlantique prélevée à Nazaré (Portugal) ; du sel de l’ile de Ré ;un peu de sable de la plage d’Hossegor.

Zoom sur le savon solidaire Maison Mère

Côté design, j’ai comme toujours souhaité ce savon solidaire épuré. Blanc, il comporte seulement une ligne de spiruline. Connue également sous le nom de « micro algue bleue », celle-ci représente le stringer d’une planche de surf. Libre à l’utilisateur de le façonner ensuite à sa guise pour lui donner une forme de planche !

Sa senteur de Monoï en fait un savon de choix pour prolonger les vacances (que l’on surfe ou non)… Tout en faisant une bonne action ! En effet, tous les bénéfices seront reversés à la Surfrider Foundation pour contribuer à préserver les océans.

Vous souhaitez aussi agir à votre échelle pour sauvegarder nos précieux océans en vous procurant ce savon ? Notre savon solidaire est en prévente en exclusivité sur Kisskissbankbank jusqu’au 8 mars 2020.

Maison Mère savon solidaire

Note 🖤 : On dit souvent qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Concernant Maison Mère, cette affirmation s’avère aussi vraie qu’infondée. La qualité (et donc le bien-être) est au rendez-vous, comme le laisse présumer leur design d’une élégance parfaite... Ce qui en fait de dignes représentants du mouvement éco design.

Ce que l’on ne voit pas en revanche, c’est ce souci du détail qui anime Caroline à chaque nouveau savon. Avec patience, avec tendresse, elle choisit méticuleusement chaque ingrédient pour faire de ce savon un véritable soin. Un véritable soin ne demandant qu’à nous conter son (notre ?) histoire. Non, il ne faut pas se fier aux apparences : les savons Maison Mère ne sont pas uniquement beaux. Ils sont aussi généreux pour notre corps, pour notre âme et pour notre PlanèteAutant de valeurs qui sont chères à Marine, créatrice du Studio Haïku.

Marion B., auteure du journal “La Poudre et La Plume”

L A B O U T I Q U E : Maison Mère Concept Store

I N S T A G R A M : @maisonmere_conceptstore

C R O W D F U N D I N G : Maison Mère lance son Savon Solidaire !

Marion B.
Ma matière, ce sont les mots.
Les mots qui chantent, les mots qui dansent...

Ou les mots soufflés tendrement à l’oreille d’un être aimé. Ceux que l’on murmure sur le ton de la confidence, ceux qui peinent à franchir notre bouche comme ceux qui, le cœur léger, ne demandent qu’à voler au vent, pour que tout le monde les entende. Les mots comme reflets de nos émotions les plus intimes.